Les idoles d'Andy Warhol

Les idoles d'Andy Warhol

  • Artetrama

Rares sont les artistes qui ont réussi dans la vie à susciter la reconnaissance et l'admiration du citoyen ordinaire comme l'a fait Andy Warhol. Cela lui a fait croire que tout le monde aurait son quart d'heure de gloire. Il a ainsi prédit les répercussions sociales des médias et en particulier des tabloïds.

En 1949, Warhol s'installe à New York où il travaille comme illustrateur et publiciste. Ses créations marquent le point de départ de la création d'un style particulier directement lié à la conception d'un nouveau mouvement, le pop art. Dès les premières années de sa carrière, Warhol a montré une grande admiration pour les stars de cinéma.

Très vite, il a compris que le culte des stars était très important, et il l'a fait par son comportement dans les milieux sociaux qu'il fréquentait, un homme timide dont l'apparence et la présentation au public ont été rapidement associées au mouvement pop.

Nombreuses sont les célébrités qui attirent l'attention de Warhol mais, sans aucun doute, la plus pertinente et la plus captivante dans son œuvre est Marilyn Monroe. Elle a été choisie par l'artiste comme modèle à sa mort et a ainsi contribué à rendre sa célébrité posthume plus grande qu'elle ne l'était déjà dans la vie, donnant naissance à un mythe éternel.

L'attrait sexuel de l'actrice est indéniable et c'est certainement l'un des aspects qui a retenu l'attention d'Andy Warhol. Mais peut-être que le dernier élément était la légende qui l'entourait. Les sévices physiques que l'actrice aurait subis dans son enfance, ajoutés à sa mort prématurée et inattendue à 36 ans, ont peut-être fait que l'artiste s'est particulièrement intéressé à l'immortalisation et à la mythification de Norma Jean, alias Marilyn Monroe.

D'autres idoles de Warhol, également capturées dans ses œuvres, comme Elvis Presley ou Elisabeth Taylor ont également été prises dans une aura de tragédie. Presley, de camionneur qui chantait pour l'idole d'une génération, a souffert de fréquentes dépressions ou Liz Taylor, d'enfant gâtée à l'une des actrices les mieux payées de son temps, a eu de graves problèmes de santé toute sa vie. Même Marlyn Monroe elle-même s'est montrée désespérée de rompre avec le stéréotype du symbole sexuel qu'elle était et a supplié pour des rôles où elle pourrait montrer sa valeur d'actrice qui ne lui a jamais été donnée en raison de son apparence physique.

Andy Warhol, victime d'une enfance difficile marquée par la maladie, s'est probablement senti identifié à ces célébrités qui ont joué un rôle principal dans ses créations au cours des années 60.

Loading...