Bearbrick

Les figurines Bearbrick (ou Be@rbrick) se distinguent par deux caractéristiques principales: leur image simple et attrayante et leur variété infinie de motifs.

Bearbrick a été publié pour la première fois le 27 mai 2001 lors de la Convention mondiale du caractère de Tokyo. Elle a été offerte en cadeau à ses visiteurs. Depuis lors, la Bearbrick est devenue une toile sur laquelle les designers et les artistes ont façonné leurs créations.

Propriété de la société japonaise Medicom, la Brique de l'ours montre un ours articulé semblable à un morceau de Lego. D'où son nom, la conjonction des mots "ours" et "brique". Les briques d'ours les plus traditionnelles sont faites de vinyle, bien qu'on puisse les trouver dans n'importe quel matériau, bois, métal ou porcelaine entre autres.

Les figurines en brique d'ours sont disponibles en plusieurs séries. D'une part, elles sont vendues dans ce qui est déjà devenu populaire sous le nom de "Blind Boxes", des boîtes qui contiennent un certain modèle appartenant à une série, qui est composée d'un nombre spécifique de dessins. Ce qui rend certains chiffres plus spéciaux que d'autres est la probabilité de trouver un modèle spécifique. Certaines Bearbricks qui sont incluses dans ces "boîtes aveugles" sont très limitées, de sorte qu'elles sont devenues des objets de collection très appréciés.

D'autre part, le côté le plus exclusif des Bearbricks brille grâce aux collaborations entre Medicom et de grands designers ou artistes. Karl Lagerfeld, Salvatore Ferragamo, Kenzo ou Roberto Cavalli, sont quelques-uns des créateurs de haute couture qui ont habillé les Bearbrick. Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat, Jackson Pollock, Keith Haring, Kaws ou Pushead sont quelques-uns des artistes qui ont donné la version artistique à ces personnages.

Montrant: 8
Loading...