Eduardo Arroyo

Peintre, sculpteur et graveur se distinguant dans le style "nouveau figuratif" et également lié au style pop art. Il a acquis une grande notoriété dans les années 80 et ses œuvres se trouvent actuellement dans les musées espagnols les plus importants.

Il est né à Madrid en 1937. Après avoir obtenu son diplôme de journalisme en 1957, il a décidé de s'installer à Paris pour développer la première de ses vocations, l'écriture. Au cours de la décennie des années 60, il travaille sur un langage visuel, influencé par le pop art américain, à travers des couleurs plates et un symbolisme tiré de la publicité et des médias. Parmi les thèmes de ces années, on trouve souvent une représentation de dictateurs comme Franco, Hitler ou Mussolini. Ces contenus ont été présentés à la troisième Biennale de Paris, avec la protestation conséquente du gouvernement espagnol. Peu après, il s'est enfui en France, poursuivi par la police après avoir préparé un échantillon dans la galerie Biosca à Madrid.

Arroyo démystifie certaines des grandes avant-gardes comme Marcel Duchamp car il pensait que la dévotion qui leur était consacrée était imposée par la mode. Un autre de ses thèmes fréquents est le ridicule des stéréotypes espagnols vus à travers une perspective surréaliste.

En 1974, il est expulsé d'Espagne et il ne reviendra que deux ans après la mort de Franco. Dans les années 80, son discours critique atteint son apogée et en 1982, il reçoit le Prix national des arts plastiques et organise une rétrospective à la Bibliothèque nationale de Madrid et au Centre Pompidou à Paris.

Eduardo Arroyo est un artiste de grande importance sur la scène artistique espagnole, et plus particulièrement dans le domaine du néo-figurativisme, qui considère les arts comme un tout et, étant donné sa nature multiforme, est capable de créer des œuvres qui touchent à plusieurs genres, tels que le cinéma, le théâtre et la littérature.

Montrant: 0

Aucun produit ne correspond à votre recherche.

Loading...