Joan Hernández Pijuan

Joan Hernández-Pijuan est né à Barcelone en 1931. Il a fait ses études à l'École des arts et métiers et à l'École des beaux-arts de Barcelone entre 1952 et 1956.

Avec un style expressionniste, a eu sa première exposition en 1953, et deux ans après Pijuan obtient sa première exposition personnelle au Musée municipal de Mataró. Peu de temps après, l'artiste fonde le groupe Sílex. Il s'installe à Paris en 1957 où il étudie la gravure et la lithographie. C'est à cette époque que son travail a commencé à prendre une configuration géométrique dans laquelle les objets quotidiens apparaissent solitaires sur des fonds unis, généralement verts ou gris et même encadrés dans des grilles. Ce n'est qu'au début des années 80 que le Pijuan reviendra à l'Informalisme.

Depuis 1977, il travaille comme professeur à l'École des beaux-arts de Sant Jordi à Barcelone, où il occupe le poste de professeur de beaux-arts depuis 1989 et où il est nommé doyen en 1992.

En 1993, le Centre national d'art Reina Sofia a organisé une exposition rétrospective intitulée "Espaces de silence". Il est décédé le 28 décembre 2005.

Les œuvres de Hernández-Pijuan font partie de la collection permanente du Musée Reina Sofia de Madrid et se trouvent dans de nombreuses autres collections et musées internationaux tels que la Marlborough Gallery de Londres, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, le Musée Guggenheim de New York, la Galerie nationale de Montréal ou le Musée d'art moderne de Buenos Aires.

Montrant: 2
Loading...