Joan Miró

Joan Miró est né le 20 avril 1893 à Barcelone, en Espagne. Il a étudié pendant trois ans à l'École des arts et métiers de Barcelone (également appelée La Lonja) et a ensuite complété sa formation dans l'atelier de Francesc Galís. Très vite, Joan Miró reçoit le soutien du galeriste José Dalmau, qui lui donnera l'occasion d'avoir sa première exposition personnelle en 1918.

Miró fait son premier voyage à Paris en 1920 et y rencontre d'autres artistes tels que Pablo Picasso ou Tristan Tzara. Avec ce dernier, il fait ses premières incursions dans le mouvement Dada. Quatre ans plus tard, l'artiste fera partie du groupe surréaliste. En 1925, Miró a sa première exposition personnelle à la galerie parisienne Pierre, qui s'est avérée être l'un des événements les plus importants du surréalisme du moment.

En 1928, Joan Miró visite les Pays-Bas et s'inspire des grands maîtres du pays pour réaliser sa série picturale. Cette même année, il réalise ses premiers collages et papiers collés.

En 1929, l'artiste commence son aventure avec le travail graphique, expérimentant d'abord avec la lithographie et plus tard avec la gravure. Ses premières gravures datent de 1933. Pendant cette période, Miró crée également des sculptures en y ajoutant de la peinture et différents objets trouvés.

Le MOMA de New York a organisé deux rétrospectives en 1936, intitulées "Cubisme et art abstrait" et "Art fantastique, Dada, surréalisme", qui présentaient des œuvres de Joan Miró. À cette époque, en raison de la guerre civile espagnole, et comme tant d'autres artistes de cette époque, Miró est contraint de quitter sa Barcelone natale pour s'installer à Paris. Il ne reviendra en Espagne qu'en 1940.

Au milieu des années 40, Miró réalise quelques travaux de céramique avec Josep Llorens Artigas, publie une série de lithographies intitulée "Barcelona Series" et commence à travailler la sculpture sur bronze.

Miró se rend pour la première fois aux États-Unis en 1947 pour peindre une peinture murale à l'hôtel Terrace Plaza de Cincinnati. Cette même année, Marcel Duchamp et André Breton organisent une exposition à la galerie Maeght intitulée "Le Surréalisme en 1947": Exposition Internationale du surréalisme" dans laquelle est présentée l'œuvre de Joan Miró. Un an plus tard, Miró aura sa première exposition personnelle dans cette importante galerie.

Dans les années 50, Joan Miró continue à travailler dans la gravure et la sculpture et s'installe définitivement à Palma de Majorque, où il installe son atelier. Il se rend pour la deuxième fois aux États-Unis et réalise deux peintures murales au siège de l'UNESCO, inaugurées en 1958. Pour ce projet, Miró va bénéficier d'une grande reconnaissance internationale qui se confirme avec le prix international Guggenheim décerné à l'artiste.

En 1967, avec Artigas, Miró crée une installation en céramique pour le musée Guggenheim de New York et reçoit le grand prix international Carnegie pour la peinture. Un an plus tard, en 1968, Miró effectue son dernier voyage aux États-Unis pour recevoir un diplôme honorifique de l'université de Harvard.

En 1972, il crée la Fondation Joan Miró, qui n'ouvrira toutefois ses portes qu'en 1975. On y trouve aujourd'hui une vaste collection de peintures, sculptures, tapisseries et gravures de l'artiste.

Joan Miró meurt le 25 décembre 1983 à Palma de Majorque.

Montrant: 20
Loading...