Wifredo Lam

Wifredo Lam est né à Sagua La Grande, Cuba, le 8 décembre 1902. En 1916, sa famille déménage à La Havane, où il étudie à l'École des beaux-arts.

En 1923, il s'installe à Madrid pour étudier sous la tutelle de Fernando Álvarez de Sotomayor, directeur du Musée du Prado et professeur de Dalí. C'est dans cette ville qu'il rencontre sa première femme Eva Piriz, avec laquelle il se mariera et aura un fils en 1929. Deux ans plus tard, sa femme et son fils meurent tous deux de la tuberculose. Depuis lors, la peinture de Wifredo Lam prend des teintes plus sombres et plus lugubres.

À la fin des années 30, Picasso devient une référence pour Wifredo Lam, non seulement sur le plan artistique mais aussi sur le plan politique ; faisant de Lam un partisan et un activiste de la cause républicaine pendant la guerre civile espagnole. En 1938, Lam change une nouvelle fois de résidence et s'installe à Paris. Là, l'artiste se lie d'amitié avec Picasso qui l'encourage à renforcer son intérêt pour l'art africain et les masques primitifs. Dans la capitale française, grâce au peintre de Malaga, Lam rencontre d'autres artistes tels que Joan Miró, Tristan Tzara, Georges Braque et Fernand Léger. En 1939, il présente sa première exposition personnelle à la galerie de Pierre Loeb.

À la fin des années 30, il se rend au Mexique, avec André Breton et Claude Levi-Strauss, où il rencontre Frida Kahlo et son mari Diego Rivera. Au début des années 40, il retourne dans son Cuba natal et se consacre à la traversée des Caraïbes tout en faisant des voyages sporadiques à New York pour exposer son travail à la galerie Pierre Matisse. Dans la Grosse Pomme, Wifredo Lam rencontre d'autres artistes locaux de l'époque, tels que Robert Motherwell et Jackson Pollock. À cette époque, la personnalité de Wifredo Lam façonne son œuvre, qui combine le surréalisme et le cubisme tout en s'inspirant de la santeria spirituelle et des cultes afro-caribéens.

En 1952, après plusieurs années de voyage, Lam retourne en Europe pour vivre à Paris pendant trois ans. Il trouve enfin sa place en 1956 sur la côte italienne, à Albisola Mare, où les artistes installent son atelier, épousent le peintre suédois Lou Laurin et ont trois enfants avec elle.

Wifredo Lam a travaillé avec de nombreux médias et supports et on peut trouver ses œuvres dans le textile, la céramique, la sculpture ou la peinture. À l'époque des années 70, l'artiste montre un grand intérêt pour la gravure et réalise divers portfolios de grand format publiés par les ateliers Broder, Mathieu et Upiglio.

De nombreuses expositions ont présenté les œuvres de Lam et de nombreuses rétrospectives ont été réalisées sur l'art de cet artiste. Son travail a été reconnu à plusieurs reprises, notamment par le prix international Guggenheim en 1964.

Wifredo Lam est décédé le 11 septembre 1982 à Paris.

Montrant: 12
Loading...